Vous êtes ici

Benedict Adessi, Cynergia (2014)

De la perception sensorielle à la modélisation physique, pour une nouvelle forme de représentation visuelle interactive : le corps engagé, pilote de la simulation visuelle dynamique.

Cynergia s'inscrit dans le cadre d'un partenariat avec l'ACROE et le laboratoire ICA (Ingénierie de la Création Artistique) de Grenoble et fait le lien entre mes réflexions sur la perception proprioceptive du mouvement et ses possibilités de représentions interactives d'une part, et les recherches menés par le laboratoire dans les domaines de la génération du mouvement par modèle physique Newtonnien (masses/interactions) d'autre part.

Équipe ACROE-ICA travaillant sur ce projet :
Annie Luciani (directrice, responsable de la thématique Arts Visuels Dynamiques), Stephane Boeuf (ingénieur en informatique) et Delphine Passinge (développeure logiciel), et les stagiaires Maxime Veslin  (modélisation) et Eric Tatulli (protocole d’analyse) du Master Art-Science-Technologie de l’Ecole d’ingénieurs Phelma de l’Institut Polytechnique de Grenoble.

Simulation physique :

Largement utilisée dans l'industrie pour dimensionner des dispositifs et prévoir des comportements, la simulation physique a aussi une pertinence artistique. Le projet Cynergia fait intervenir deux types de modèles physiques, du centre de recherche ACROE-ICA, l'un pour générer un mouvement visuel, l'autre pour une représentation visuelle, dans les deux cas par synthèse numérique. Les objectifs de ce projet ne peuvent être atteints que par l'utilisation de ces modèles ayant un comportement dynamique propre non prescrit et activé par la captation.

Description du dispositif, Installation interactive :

Les éléments du dispositif : Des chaussons interactifs munis de capteurs de force, une modélisation physique, métaphore du mouvement, et une simulation visuelle dynamique, réagissant en temps réel.

Il s'agit pour un sujet actant (spectateur utilisant le système) d'utiliser le poids de son corps afin de rentrer en synergie avec la visualisation dynamique qui se déroule devant lui. Le modèle physique reçoit en entrée les données du capteur et simule un mouvement (en rapport avec l’action et la force fournie par le spectateur actant) dont une représentation plastique est projetée sur un écran. Cependant le système de modélisation physique ayant une structure et une dynamique résultante autonomes, il s’écarte légèrement du mouvement du sujet actant et invite ce dernier à réadapter son action par des mouvements du corps. Le résultat souhaité est une boucle interactive entre les mouvements du sujet et le dispositif.

Enjeu et problématique de recherche : le schéma corporel

Le système mobilise la perception kinesthésique d'un sujet et l'invite à prendre conscience de son schéma corporel. Les parcours de mouvement sont transposés dans le système de modélisation physique. La notion de temps réel est un lien déterminant qui permet d’élaborer les couplages suivants :

  • du mouvement du sujet  à la captation  des forces engagées ;
  • du traitement des forces captées au pilotage du modèle physique ;
  • de la génération d'images dynamiques par le modèle physique à la projection cinétique ;
  • de la représentation plastique au bouclage rétroactif des mouvements corporels du sujet.

En quoi ce système diffère-t-il de l'image cinématographique traditionnelle :

La simulation physique visuelle ne se déroule pas selon les critères de narration linéaire habituelle puisqu'elle dépend des mouvements captés du corps et de la simulation physique dynamique, chacun des deux systèmes ayant leur part dindéterminé et de non prescrit provenant de leurs comportements propres évoluant selon leurs structures sous-jacentes.

La linéarité temporelle de la succession des images-mouvement est remplacée par les notions de temps réel et de rétroaction. La simulation visuelle est donc à chaque fois inédite et due à la circonstance : mouvement et perception du sujet actant, captation, simulation physique. Le déroulement cinétique dépend conjointement des actions/perceptions du sujet et du comportement du modèle et non pas d'un montage au déroulement pré-établi.

Cynergia_Bénédicte Adessi